AccueilEconomie et conjonctureObservatoire de la conjonctureSuivi permanentEmploi et marché du travail

Recommander Imprimer

Emploi et marché du travail

L'emploi salarié

Les demandeurs d'emploi

L'offre d'emploi

440 emplois salariés perdus au 3ème trimestre 2016

Publié le 18/01/2017



Après deux trimestres consécutifs de hausse, le Loir-et-Cher affiche une perte de 440 postes salariés au cours du 3ème trimestre 2016 (- 0,6 %, correction faite des variations saisonnières), selon les dernières données publiées par l’URSSAF. Rappelons que ces résultats restent provisoires, le nouveau mode de comptabilisation des établissements employeurs mis en place en mars 2015 entraînant des réajustements trimestriels.


Sur un an, les gains sont modestes (+ 58 emplois), soit une progression de 0,1 %, plus faible que celle de l’Eure-et-Loir et du Cher (+ 0,7 %), du Loiret (+ 0,6 %) ou encore de l’Indre-et-Loire (+ 0,5 %) ; seul l’Indre connait une évolution négative (- 1,3 % ; pertes continues depuis plus de 4 ans).
Le résultat du Loir-et-Cher est dû aux difficultés rencontrées dans le Blaisois : recul de 1 %, soit 480 postes de moins sur 12 mois tandis que les zones d’emploi de Romorantin-Lanthenay et de Vendôme tirent leur épingle du jeu avec respectivement de + 1,5 % (+ 154 emplois) et + 2,4 % (+ 339).


Malgré un léger repli au 3ème trimestre 2016, l’intérim reste le principal moteur de la création d’emplois, son rythme annuel de croissance (+ 11,8 %) reste supérieur à celui de la région (+ 9,1 %) et de la France (+ 7,2 %).


Tous les secteurs perdent des emplois au cours du trimestre, le recul le plus important revenant aux activités de services (- 235 postes). Sur un an, seul le secteur l’hôtellerie/restauration enregistre une progression (+ 2,7 %, + 109 postes).


La situation de l’industrie reste instable : près de 150 emplois ont disparu à l’automne ; sur 12 mois le recul est de - 1,3 % contre - 1,1 % pour la Région et - 0,9 % au niveau national.




 

Rappel méthodologique : depuis le 1er trimestre 2006, l’Indicateur 41 intègre l’exploitation des séries statistiques nouvellement diffusées par l’URSSAF sur l’emploi salarié et la masse salariale. Celles-ci sont disponibles par zone d’emploi et grand secteur d’activité, en données corrigées des variations saisonnières. Elles ne prennent pas en compte la fonction publique d’Etat et le secteur agricole. Les séries sont révisées sur les quatre derniers trimestres.



Évolution de l'emploi salarié en données CVS 



Territoire

Date dernière donnée disponible


Évolution M/M-12 (en nb)

Évolution M/M-12 (%)

Loir-et-Cher

Sept. 2016

+ 58

+ 0,1

Centre

Sept. 2016

+ 2 436

+ 0,4

France

Sept. 2016

+ 164 567

+ 0,9



 


Source : Urssaf de Loir-et-Cher, StatUr Centre

 

Description de l’indicateur :  effectifs salariés du secteur privé (hors fonction publique d'Etat et secteur agricole) corrigés des variations saisonnières.
Unité : nombre d'emplois.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.



 

Évolution de l’emploi salarié en données CVS par grand secteur
(base 100 au premier trimestre 2009)



Secteur

Date dernière donnée disponible

Valeur

Évolution M/M-12 (%)

Évolution M/M-12 France (%)

Industrie (+ agriculture)

Sept. 2016

20 515

- 1,3

- 0,9

Construction

Sept. 2016

6 276

- 2,2

- 0,5

Commerce

Sept. 2016

11 469

- 0,4

  + 0,7

Intérim

Sept. 2016

4 918

+ 11,8

+ 7,2

HCR

Sept. 2016

4 196

+ 2,7

+ 2,6

Autres services

Sept. 2016

30 937

- 0,5

+ 1,2





Source : Urssaf de Loir-et-Cher, StatUr Centre

 

Description de l’indicateur : évolution en pourcentage des effectifs salariés du secteur privé (hors fonction publique d’Etat et secteur agricole) corrigés des variations saisonnières par grand secteur.
Unité : pourcentage.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.


Évolution de la masse salariale en données CVS

 


Territoire

Date dernière donnée disponible

Évolution M/M-12 (%)

Loir-et-Cher

Sept. 2016

+ 1,4

Centre

Sept. 2016

+ 1,2

France

Sept. 2016

+ 2,2




Source : Urssaf de Loir-et-Cher, StatUr Centre


Description de l’indicateur : montant en millions d’euros de la masse salariale des entreprises du secteur concurrentiel, corrigée des variations saisonnières.
Unité : millions d’euros.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.





Haut de page


Le chômage des seniors ne cesse de croitre 

Publié le 05/10/2016



Au 31 mars 2016, le taux de chômage du Loir-et-Cher s’établit à 8,8 % (identique à celui du trimestre précédent). L’écart est stable avec celui de la région (9,6 %) et de la France (9,9 %). Pour les 3 principales zones d’emploi, les taux sont de 8,8 % dans celle de Blois (- 0,2 point sur un an), 8,1 % en Vendômois (- 0,1 pt) et 10,2 % pour le Romorantinais (stable).


Fin août 2016, le Loir-et-Cher compte 15 280 demandeurs d’emploi de catégorie A (n’ayant pas travaillé le mois précédent l’inscription) en données corrigées des variations saisonnières, chiffre stable sur le trimestre. Sur 1 an, ce nombre baisse de 1,7 %, contre - 0,3 % pour la France et + 0,4 % en région Centre-Val de Loire.

26 670 demandeurs sont comptabilisés par Pôle emploi pour l’ensemble des catégories A, B et C (toujours en données corrigées) dans le département. Ces effectifs continuent de croitre plus rapidement que ceux de la seule catégorie A (+ 1,8 % en 1 an), signe d’une précarisation croissante de l’emploi.


Le nombre de jeunes demandeurs d’emploi est resté stable au cours du trimestre, néanmoins il a diminué de près de 8 % en 1 an à fin août. Le chômage des seniors s’accroît : ils représentent désormais 28 % des demandeurs d’emploi du département. Leur nombre a augmenté de 3 % en Loir-et-Cher et en région sur 12 mois. Cette évolution est particulièrement marquée dans la zone d’emploi de Vendôme où la hausse a atteint + 4 %.


Le nombre des demandeurs inscrits depuis plus d’un an recule de plus de 2 % par rapport à août 2015, contre - 0,2 % pour la région. Ils représentent toutefois 41,7 % des chômeurs du Loir-et-Cher.




Rappel méthodologique : de nouvelles règles de comptabilisation des chômeurs ont été mises en œuvre à partir de février 2009. La distinction ne se fait plus par rapport au type d’emploi recherché (durable ou saisonnier, à temps plein ou partiel), mais selon la position au regard de l’emploi dans le mois précédent l’inscription. Les anciennes catégories 1 à 8 ont ainsi été remplacées par 5 catégories :
Cat A : personnes immédiatement disponibles, n’ayant pas du tout travaillé le mois précédent ;
Cat B : personnes immédiatement disponibles, ayant travaillé moins de 78 h le mois précédent ;
Cat C : personnes immédiatement disponibles, ayant travaillé plus de 78 h le mois précédent ;
Cat D : personnes non disponibles immédiatement en raison d’un stage, d’une formation, de la maladie… (ancienne cat 4) ;
Cat E : personnes pourvues d’un emploi, à la recherche d’un autre emploi (ancienne cat 5).
Par ailleurs, l’ensemble des séries sera désormais corrigé des variations saisonnières. Pour permettre un suivi dans le temps, les catégories A, B et C ont fait l’objet d’une rétropolation depuis début 1997 pour les données départementales.


Information : chaque année est menée une campagne d’actualisation des coefficients de correction des variations saisonnières (CVS), pour tenir compte de l’évolution de la saisonnalité au cours de la dernière année. Cette campagne conduit à modifier l’ensemble des séries CVS diffusées sur la période janvier 1996-décembre 2013. La même opération est menée au niveau national.


Demandes d’Emploi en Fin de Mois (DEFM)



Territoire

Date dernière donnée disponible

Évolution M/M-1
cat. A (%)

Évolution A/A-1  cat. A (%)

Évolution A/A-1  cat. A, B, C (%)

Loir-et-Cher

Déc. 2016

+ 0,8

- 4,2

+ 0,2

Centre

Déc. 2016

+ 0,6

- 4,0

+ 0,2

France

Déc. 2016

+ 0,8

- 3,0

+ 0,0

                                                                                                                                                 



Source : Pôle emploi Centre

Description de l’indicateur : nombre de demandes d'emploi en fin de mois de cat. A et ABC corrigées des variations saisonnières.
Unité : nombre de demandes.
Fréquence de mise à jour : mensuelle.


Demandes d'emploi indemnisées



Territoire

Date dernière donnée disponible

Évolution M/M-1 (%)

Évolution M/M-12 (%)

Loir-et-Cher

Nov. 2013

 + 3,5

 + 2,6




Source : Pôle emploi Centre

 

Description de l’indicateur : nombre de demandes d'emploi indemnisées. Sont exclues de celles-ci, les personnes en formation ou en pré-retraite.
Unité : nombre de demandes.
Fréquence de mise à jour : mensuelle.

  


Demandes d’emploi enregistrées (toutes catégories)



Territoire

Date dernière donnée disponible

Valeur (trimestre)

Évolution T/T-4 (%)

Évolution du cumul An/An-1 (%)

Loir-et-Cher

Déc. 2016

9 838

+ 13,4

+ 12,8

Centre

Déc. 2016

78 253

+ 12,2

+ 10,9

France

Déc. 2016

2 209 724

+ 15,8

+ 15,7





Source : Pôle emploi Centre


Description de l’indicateur : nombre de personnes (cat. A, B, C) qui s’inscrivent à Pôle emploi Centre chaque mois pour différents motifs (fin de contrat, première entrée, licenciement économique, etc…). Cette statistique mesure un flux.
Unité : nombre de demandes.
Fréquence de mise à jour : mensuelle.



Ruptures conventionnelles de CDI homologuées dans le mois (données cumulées sur 12 mois)



Territoire

Date dernière donnée disponible

Évolution M/M-1 (%)

Cumul sur 12 mois

Évolution du cumul An/An-1 (%)

Loir-et-Cher

Mai 2016

+ 1,2

1 631

+ 29,7




Source : UD DIRECCTE Loir-et-Cher


Description de l’indicateur : nombre de demandes de ruptures conventionnelles de CDI homologuées dans le mois par l'Unité Territoriale Loir-et-Cher de la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi (UT DIRECCTE)
Unité : nombre de ruptures conventionnelles.
Fréquence de mise à jour : mensuelle.



Demandes d’emploi sorties (toutes catégories)



Territoire

Date dernière donnée disponible

Valeur (trimestre)

Évolution T/T-4 (%)

Évolution du cumul An/An-1 (%)

Loir-et-Cher

Déc. 2016

9 697

+ 14,3

+ 16,3

Centre

Déc. 2016

77 834

+ 14,7

+ 15,5

France

Déc. 2016

2 139 535

+ 15,2

+ 15,6





Source : Pôle emploi Centre


Depuis le 1er janvier 2013, des modifications règlementaires ont été apportées aux statistiques des demandeurs d'emploi, ainsi les radiations administratives prennent effet à la date de leur notification, et non plus à la date du manquement qui les motive.


Description de l’indicateur : nombre de personnes (alors inscrites à Pôle emploi Centre, cat. A, B, C) qui sortent des listes chaque mois pour différents motifs (reprise d'emploi, entrée en stage, arrêt de la recherche, etc). Il s'agit également d'une statistique de flux.
Unité : nombre de demandes.
Fréquence de mise à jour : mensuelle.


Taux de chômage



Territoire

Date dernière donnée disponible

Évolution M/M-3 (en points)

Évolution M/M-12 (en points)

Loir-et-Cher

Sept. 2016

+ 0,1

- 0,3

ZE Blois

Sept. 2016

+ 0,2

- 0,3

ZE Romorantin

Sept. 2016

+ 0,4

 - 0,2

ZE Vendôme

Sept. 2016

+ 0,1

- 0,4

Centre

Sept. 2016

+ 0,2

- 0,2

France

Sept. 2016

+ 0,1

- 0,4




L'INSEE fait paraître une série actualisée des taux de chômage basés sur les résultats de l'enquête emploi nouvelle formule. Cette modification a pris effet avec les taux du 4ème trimestre 2013. Ces derniers ont été rétropolés sur la même base de manière à pouvoir effectuer des comparaisons dans le temps.



Source : DIRECCTE Centre          * estimations provisoires


Description de l’indicateur : le taux de chômage est le pourcentage de chômeurs dans la population active (actifs occupés + chômeurs).
Unité : pourcentage.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.

Limite de l'indicateur : le nouveau découpage des zones d'emploi ne correspond plus aux arrondissements.                                                                                                                                        Carte des nouvelles zones d'emploi



Haut de page




Des besoins croissants de main-d’œuvre

Publié le 05/10/2016



Les embauches hors intérim (tous types confondus) comptabilisées par l’URSSAF fin mai, affichent une hausse de 13 % en 1 an. Elles profitent particulièrement aux activités du BTP, du commerce et certaines activités de services qui ont enregistré de fortes progressions par rapport à mai 2014. Le cumul sur 12 mois laisse apparaitre une hausse du nombre total d’embauches (+ 5,3 %, soit 4 000 postes supplémentaires).


Sur 1 an, le nombre d’offres d’emploi enregistrées par Pôle Emploi s’inscrit à la baisse dans le département (- 13 %) alors qu’il augmente d’environ 1 % au niveau régional. Néanmoins le cumul sur 12 mois est en hausse de 5 % sur ces 2 territoires.




Offres d’emploi enregistrées



Territoire

Date dernière donnée disponible

Valeur (trimestre)

Évolution T/T-4 (%)

Évolution du cumul An/An-1 (%)

Loir-et-Cher

Déc. 2016

3 571

+ 12,8

+ 1,2

Centre

Déc. 2016

24 020

+ 6,0

+ 2,9

France

 Déc. 2016

696 928

+ 9,7

+ 6,2





Source : Pôle emploi Centre


Description de l’indicateur : concernent les emplois durables, les emplois temporaires (CDD de 1 à 6 mois, travail intérimaire de 1 mois et plus), les emplois occasionnels (CDD ou travail intérimaire de moins de 1 mois).
Unité : nombre d'offres.
Fréquence de mise à jour : mensuelle.


Les déclarations préalables à l’embauche (hors travail temporaire et agriculture)



Territoire

Date dernière donnée disponible

Valeur (trimestre)

Évolution T/T-4 (%)

Cumul sur 1 an

Evolution An/An-1 (%)

Loir-et-Cher

Nov. 2016

21 469

+ 5,7

82 270

+ 5,7




Source : Urssaf (Services statistiques régionaux). Il convient d'accorder une valeur relative à ces chiffres : toutes les déclarations préalables effectuées ne se traduisent pas forcément par une embauche.


Description de l’indicateur : déclaration unique d’embauche permet d’effectuer les formalités liées à l’embauche d’un salarié.
Unité : nombre de déclarations.
Fréquence de mise à jour : mensuelle.


Haut de page

There are three major facts that should be watched out for in all payday loans in the United States. Since its introduction in the market buying Cialis can be exclusively in pharmacy chains with a prescription from a doctor. I agree that this is very inconvenient and takes a lot of time and effort.