A partir de Pâques 2019, le CRT lance sa nouvelle étude sur les clientèles touristiques, en partenariat avec les Agences départementales du tourisme et l'Observatoire de l'Economie et des Territoires.

L’enquête mobilisera près de 250 professionnels sur le territoire, représentatifs de l’activité touristique régionale : hébergements, sites, activités de loisirs et offices de tourisme.

Dans la continuité des enquêtes de 2010 et 2014, le CRT souhaite actualiser et affiner la connaissance des clientèles touristiques (touristes, excursionnistes et habitants). Cette étude permettra au CRT et à tous les partenaires d’élaborer et d’adapter leurs stratégies touristiques et d’orienter le plus finement possible leurs actions marketing.

Il est en effet nécessaire d’approfondir la connaissance des clientèles actuelles et émergentes, de connaitre leurs profils, d’évaluer leurs besoins et leurs habitudes en matière de consommation touristique. L’étude s’intéressera également à l’impact des nouvelles pratiques sur le comportement des clientèles (économie collaborative, « slow tourisme », etc.).

Cette étude aura lieu de Pâques à la Toussaint. Des questionnaires papiers et web seront diffusés auprès de 250 sites sur le territoire ; les personnes acceptant d’être recontactées recevront un questionnaire après leur séjour. Les résultats seront disponibles au 1er trimestre 2020, avec des focus thématiques ou infra-départementaux selon le nombre de réponses exploitables.

Ce tableau de bord de l’économie et de l’emploi apporte une vision synthétique et rapide de l’évolution conjoncturelle de la communauté du Romorantinais et du Monestois, au travers d’indicateurs macroéconomiques.

 

La bonne tenue de l’économie romorantinaise se confirme trimestre après trimestre même si un léger tassement de la création d’emplois est perceptible au 2nd trimestre. Selon les dernières données publiées par l’URSSAF la zone d’emploi de Romorantin - dont le périmètre est plus étendu que celui de la communauté de communes - a enregistré une hausse de ses effectifs salariés de + 0,2 % en un an (soit une trentaine à fin juin). Le territoire n’apparaît plus en pointe pour cet indicateur : le résultat est assez comparable à celui de la région (+ 0,3 %) mais il demeure nettement plus favorable que celui du Loir-et-Cher qui perd 230 emplois (- 0,3 %). Le bilan du 2ème trimestre paraît cependant de nouveau encourageant (création nette d’une quarantaine de postes).

 

Pour plus de détails : Tableau de bord de l’économie et de l’emploi de la communauté du Romorantinais et du Monestois, Octobre 2018

Enquête réalisée dans le cadre du partenariat entre la Chambre Régionale de Métiers et de l'Artisanat du Centre-Val de Loire et l'Observatoire de l'Economie et des Territoires.

Lire la suite...

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.