Mise en place d’une banque de données sur les projets structurants des territoires - Présentation du 4/11/2013


Le projet de "Trame Verte et Bleue" (issu des lois du Grenelle de l'environnement) vise à identifier un réseau d'échange sur tout le territoire français qui devra permettre aux espèces animales et végétales de communiquer, circuler, s'alimenter, se reproduire et se reposer afin que leur survie soit garantie. Des "réservoirs de biodiversité" seront reliés par des "corridors écologiques" .

En Loir-et-Cher, quatre Trames Vertes et Bleues (TVB) sont à l'étude.

La TVB du Pays Vendômois a été adoptée en 2013.

Dans le cadre de l'Observatoire du Développement Durable, retrouvez une rubrique sur les indicateurs de la biodiversité. Une dizaine d'indicateurs concernant les zonages de protection de la nature, l'état des cours d'eau et les espèces animales et végétales. Indicateurs de la biodiversité

Ces indicateurs sont également consultables sous forme cartographique dans l'Atlas du développement durable du Loir-et-Cher.

N'hésitez pas également à consulter la rubrique "Environnement et urbanisme" pour accéder à des données sur l'eau, les déchets, les espaces naturels, les Trames Vertes et Bleues....

Les Trophées de l'eau mettent en valeur les actions exemplaires pour la protection de l'eau et des milieux aquatiques.

Le Conseil général et l'Observatoire de l'économie et des territoires de Loir-et-Cher récompensés

Crédits photos : Jean-Louis Aubert

Parmi 104 candidatures sur l'ensemble du bassin Loire-Bretagne, l'Agence de l'eau a retenu 12 lauréats dont le Conseil général de Loir-et-Cher dans la catégorie "protection des ressources et réduction des pollutions".

Le Conseil général de Loir-et-Cher travaille sur la mise en place d'une gestion patrimoniale de l'eau potable à l'échelle du département faisant suite à la révision en 2012 du schéma départemental d’alimentation en eau potable. Cette action "exemplaire" s'appuie notamment sur un outil cartographique départemental de connaissance et de suivi des réseaux mis en place et administré par l'Observatoire de l'économie et des territoires de Loir-et-Cher en collaboration étroite avec le Service départemental de qualité des eaux.

Il s'agit d'un SIG - système d'informations géographiques - disponible via Internet (webSIG). Cet outil sera accessible aux collectivités gestionnaires de l'eau potable qui le souhaitent afin de les aider à mieux connaître leur patrimoine. Surtout, l'outil va leur permettre de localiser et d'archiver la mémoire des incidents, casses, travaux survenus sur le réseau. Les objectifs à terme sont notamment d'anticiper la problématique du renouvellement des réseaux et d'économiser la ressource en eau.

L'outil est actuellement en phase de test et de validation sur le territoire du syndicat d'eau potable Val d'Eau qui apporte son expertise au développement des applications cartographiques.

Pour comprendre ce qu'est ce "webSIG" destiné à la gestion patrimoniale de l'eau potable mis en place par l'Observatoire et le Conseil général, nous vous invitons à visionner la démonstration vidéo ci-dessous :


Auparavant, le 24 septembre, le Conseil général et l'Observatoire ont présenté l'ensemble de ces travaux lors des Rencontres de l'eau intitulées "La gestion patrimoniale des réseaux d'alimentation en eau potable" à Clermont-Ferrand.
Voir le diaporama de la présentation technique concernant le webSIG "AEP".

Dans le cadre de la convention du Projet de Rénovation Urbaine signée entre la Ville de Blois, l'ANRU et ses partenaires, le service Projet de Rénovation Urbaine et le service Politique de la Ville sont en charge de la coordination du suivi
des opérations de relogement et de l'accompagnement des personnes concernées
.


Depuis 2001, environ 700 familles ont été relogées. Près de 1 400 logements ont été démolis. Il reste à démolir le bâtiment O TDLH rue Maryse Bastié et le porche du bâtiment K JacquesGabriel place Mirabeau soit une centaine de logements.

Le service Politique de la Ville de Blois, nommé Espace du Projet et de la Citoyenneté (EPC) effectue un suivi des relogements en coordonnant les comités techniques relogement. Les bailleurs sociaux fournissent des fichiers concernant l’ensemble des ménages qu’ils ont relogé (633 familles). En parallèle, une enquête de satisfaction est réalisée par l’EPC après chaque vague de relogement. Elle a permis la constitution d’un fichier de 352 ménages.


En 2008, l’analyse des données à mi-projet avait donné lieu à un premier document. La ville de Blois a confié à l'Observatoire de l'Economie et des Territoires de Loir-et-Cher le soin d’opérer une nouvelle exploitation, qui vient clôturer
10 ans de relogement
, dans le cadre de la convention initiale : profil statistique issu des fichiers des bailleurs sociaux et réponses aux enquêtes de satisfactions menées par l’EPC.

lire la suite en téléchargement

La croissance du PIB de la France au 2ème trimestre n’annonçait pas un retour durable de la croissance. Il s’est en effet replié de 0,1 % au 3ème trimestre. Recul de la consommation des ménages, de la formation brute de capital fixe des entreprises, de la production de biens et services et des exportations ; beaucoup de mauvais indicateurs au niveau national, donc.

Voir la suite dans l'Observatoire de la Conjoncture

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.