Lors de son Assemblée générale du 11 juin, l’Observatoire a souligné l’extension de son maillage de partenaires et de son périmètre d’intervention dans la région Centre-Val de Loire. Aux côtés du Conseil départemental de Loir-et-Cher adhèrent à l’Observatoire le Conseil régional Centre-Val de Loire et les Conseils départementaux d’Eure-et-Loir, d’Indre-et-Loire et du Loiret, qui entraînent dans leur sillage l’arrivée de collectivités et organismes de ces territoires.
Si les membres de l’Observatoire sont majoritairement issus du Loir-et-Cher, la Touraine et les organismes travaillant à l’échelle régionale forment le contingent le plus nombreux des adhérents des départements limitrophes.
Preuve de ce dynamisme : l’Observatoire comptait, lors de sa création en 1995, 6 membres, essentiellement du Loir-et-Cher..., ...il en accueille aujourd’hui 114, dont plus du quart provenant des autres départements de la région Centre... voire au-delà !

AG 202106 1E    AG 202106 2E   AG 202106 3E

A retenir pour 2020

  • + de 100 études et travaux
  • 85 conventions de partenariat
  • 100 000 visites (+ 16 %), soit 271 visites par jour en moyenne, sur www.pilote41.fr, outil central de l’Observatoire pour la diffusion de la connaissance sur les territoires.
  • 55 outils pour accéder aux informations et données disponibles sur pilote41 (Répertoires et guides - Observatoire financier des collectivités locales - Atlas : socio-économiques des territoires / thématiques /des découpages territoriaux - Une trentaine d’outils WebSIG / tableaux de bord cartographiques / cartes narratives...)
  • Des sessions de formation aux outils de Pilote 41
  • 66 interventions ou participations à des groupes de réflexion (malgré une année 2020 très contrainte)
  • Des actions de communication consolidées : 25 Flash de l’Obs, un film institutionnel, 1ère édition de la Journée cartographique de l’Observatoire

Bandeau la ClienteleEnola ADT41 H

Publié le 27/01/21

Une forte progression de la clientèle familiale, une place de plus en plus importante du locatif dans les séjours marchands, un développement de l’e-tourisme... avec des réservations de séjours par Internet qui se systématisent et une montée en puissance des plateformes spécialisées et d’hébergements collaboratifs... tels sont les premiers enseignements de la dernière étude sur la clientèle touristique du Loir-et-Cher.

 

La clientèle touristique du Loir-et-Cher en 2019

Le Comité Régional du Tourisme Centre-Val de Loire, en partenariat avec les Agences de Développement Touristiques, les Comités Départementaux du Tourisme, Tours Métropole, l'Observatoire de l'Economie et des Territoires et les prestataires du tourisme régional réalisent des études à visée marketing permettant d’améliorer la connaissance des principales clientèles touristiques. Trois études ont été réalisées, en 2010, 2014 et la dernière en 2019.
L’objectif est d'orienter et d'adapter les politiques touristiques mais aussi les actions de promotion, de marketing et de commercialisation.

 

Profil et origine de la clientèle touristique

  • Près de la moitié des touristes sont des seniors et des primo-visiteurs.
  •  3 sur 10 sont d’origine étrangère. 1 sur 5 vient d’Ile-de-France ou de la région Centre-Val de Loire et une petite moitié des autres régions françaises. Ces proportions sont assez proches de celles observées en Centre-Val de Loire. On note néanmoins une présence légèrement plus marquée de la clientèle étrangère en Loir-et-Cher qu’en moyenne régionale et à l’opposé la part de la clientèle « dite de proximité » (Centre Val de Loire et Ile de France) est aussi moins importante.
  • 5 nationalités représentent les ¾ environ des touristes étrangers. En premier lieu, l’Allemagne : plus d’1 touriste étranger sur 5 (proportion stable par rapport à 2014) puis la Belgique (en hausse de 2 points par rapport à 2014). Le Royaume-Uni, l’Italie et les Pays-Bas complètent le peloton de tête avec des poids dans le total quasi équivalents (entre 12 et 13 %).
  • Depuis 2014, la structure de la clientèle semble s’être modifiée. La part des touristes ayant effectué un séjour en famille a bondi de 10 points pour s’établir à 37 % (42, % pour les touristes français), Les couples demeurent les plus nombreux en proportion mais leur part diminue de 9 points environ.

Répartition des touristes selon leur origine (en %)

D'après source : Enquête 4V / CRT Centre-Val de Loire, en partenariat avec les agences et observatoires départementaux du tourisme - avril à novembre 2019

  • L’Ile-de-France constitue la première clientèle touristique française du Loir-et-Cher, environ 22 % en étant originaire.
  • Notons la forte progression de la clientèle du Centre Val de Loire qui a presque doublé depuis 2014.

Répartition et provenance des touristes français (en % des séjours)

 D'après source : Enquête 4V / CRT Centre-Val de Loire, en partenariat avec les agences et observatoires départementaux du tourisme - avril à novembre 2019

Préparation du séjour

  • 4 touristes sur 10 ont choisi la destination pour un site, une activité ou un lieu particuliers. Cela tient à l’offre plus particulièrement proposée dans notre département et aussi à la réputation du territoire.
  • Ils préparent massivement leur séjour sur Internet.

 

Réservation du séjour

  • Près de 7 touristes sur 10 ont réservé leur séjour ou leur visite avant de partir.
  • Dans 85 % des cas, ces réservations sont réalisées sur Internet. C’est 7 points de plus qu’en 2014.
  • On remarque une montée en puissance des réservations sur les plateformes spécialisées comme Booking, Expédia, Hotel.com et surtout celles proposant des locations de particulier à particulier comme AirBnB (leur poids a été multiplié par 3).

 

Déroulement du séjour

  • Un changement notable par rapport à 2014 : c’est le boom des hébergements locatifs. Leur part dans les séjours marchands a été multipliée par 2. Ce type d’hébergement se classe désormais en deuxième position. Cette tendance s’est encore renforcée depuis le début de la pandémie, les Français privilégiant cette solution pour un séjour en toute sécurité.
  • L’hôtellerie demeure l’hébergement marchand le plus souvent retenu, notamment par les étrangers, mais son poids diminue nettement face à la concurrence croissante des hébergements privés. L’hôtellerie de plein air progresse légèrement et représente près d’un quart des séjours.
  • Près d’un quart des touristes a utilisé un service partagé, 1 sur 5 un hébergement proposé par un particulier.

  • Les touristiques qui fréquentent notre département sont des « hyperactifs »*. Quelle que soit leur nationalité, environ 9 sur 10 visitent au moins un château ou un monument du territoire pendant le séjour. L’offre « Châteaux » est souvent associée à d’autres activités. Près de 6 touristes sur 10 visitent un parc et jardin, 3 sur 10 visitent un musée.
  • Globalement, peu de changement dans les activités pratiquées pendant le séjour par rapport à 2014 à l’exception des visites d’autres sites (où est classé le Zooparc de Beauval notamment) qui figurent au programme d’un touriste sur 5 (en progression de 5,4 points).

* Tendance mesurée lors de l'enquête de 2014.

Part des touristes ayant séjourné dans les hébergements marchands suivants (en %)

D'après source : Enquête 4V / CRT Centre-Val de Loire, en partenariat avec les agences et observatoires départementaux du tourisme - avril à novembre 2019

 

Budget

  • Le budget total pour un séjour en Loir-et-Cher pour un touriste (hors transport pour venir et/ou repartir de la région) est en moyenne de 880 euros (un budget stable si l'on tient compte de l'inflation).
  • Ce dernier est deux fois plus élevé pour les étrangers que les Français.
  • La dépense moyenne par nuit et par personne s’élève à 72 euros.

Le numérique a profondément impacté notre société en modifiant le fonctionnement des entreprises autant que notre quotidien. L’accélération permanente des innovations technologiques et l’évolution constante des compétences et prérequis professionnels entraînent de nouveaux besoins en formation et en recrutement.

PanoramaInitiativesNumeriques E

C’est pourquoi la Maison de l’Emploi du Blaisois et l’Obser vatoire de l’Economie et des Ter ritoires se sont penchés ensemble sur les enjeux de la filière numérique en Loir-et-Cher, dans le cadre d’un projet de gestion prévisionnelle des emplois et compétences (GPECT).

Ce recueil valorise 90 actions avec une grande diversité de « modes de faire », de structures porteuses et d’objectifs visés.

Celles-ci sont réparties en 5 thèmes : Acculturation  (initiation aux pratiques, promotion des métiers), Formation (guides, formations, valorisation des compétences), Insertion (outils de recherche d’emploi), Mise en réseau (mise en réseau , réflexivité), Développement des acteurs (équipement et financement des acteurs, accompagnement des usages).

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.