Limiter et valoriser les déchets

Réduire la production de déchets, par habitant mais aussi globalement, en améliorer la valorisation, ces actions ont un impact fort sur l'environnement. Elles ont également pour mérite d'être facilement compréhensibles par le grand public, en particulier les jeunes.

Les informations statistiques sur la collecte des déchets sont recueillies par syndicat ; les configurations de ces derniers ne permettent pas d'opérer des regroupements par Pays ou par communauté de communes. Les indicateurs relatifs à la collecte des déchets sont donc présentés selon un découpage spécifique (voir les définitions), à l'exception de ceux ayant trait à la desserte de la population en déchèteries (Pays).

Indicateurs phares :

Quantité annuelle totale de déchets collectés par habitant (kg/hab.an)

Part de la collecte sélective dans le gisement total

Part de la population située à moins de 10 km d'une déchèterie

Nombre moyen d'habitants desservis par une déchèterie

Indicateurs complémentaires :

Tonnage de la collecte ordinaire

Tonnage de la collecte sélective

Éléments d'analyse

 

  • Le Loir-et-Cher occupe une position médiane pour les déchets ménagers et assimilés collectés en 2011 : 592 kg par an et par habitant (590 kg/an/hab au niveau national). Il occupe le 58e rang des départements métropolitains.
  • La proportion des déchets orientés vers le recyclage atteint 43,2 % en 2011. Les efforts en ce sens déployés par les collectivités depuis de nombreuses années portent leurs fruits. Le taux est en progression constante et l’objectif de 45 % fixé au niveau national pour 2015 apparaît tout à fait tenable pour le Loir-et-Cher.
  • Avec 49 déchèteries en activité en 2011, le Loir-et-Cher dispose du maillage géographique le plus dense de la région Centre-Val de Loire ; le ratio par habitant s’établit à 1 équipement pour près de 7 820 habitants desservis alors que le rapport national est de 1 pour 13 800 personnes. Le département se situe au 26e rang des départements métropolitains.

Indicateurs phares

Quantité annuelle totale de déchets collectés par habitant (kg/hab.an)

{flashchart type="bar_filled" grid_color="FFFFFF" height="300" y_step="100" y_min="0" y_max="800" y_legend="en kg/hab" data="Région de<br>Lamotte-Salbris,Région de<br>Mer,Région de<br>Romorantin,Vallée<br>du Cher,Agglopolys<br>et Valeco,Vendômois ,,LOIR-ET<br>-CHER/658.3,543,521.7,600.5,591.6,564.2,,605.6|695.1,521.8,501.8,567.5,649.1,594.8,,618.2|522.8,569.9,481.3,553.5,649.6,579.7,,603.8|714.6,576.1,482.6,543.7,632.4,577.9,,605.6|670,557.7,447,512.8,631.4,549.7,,584|637.5,576,457.6,542.6,655.5,562.5,,599.6" tooltip="#val# kg/hab" c_color="B5D3AB,497020,78B571,1A8534,436B18" precision="1" legend="2006,2007,2008,2009,2010,2011" legend_fontsize="9"}QDéchetsHabPérimètre{/flashchart}

Sources : Observatoire - INSEE (recensements de la population)

Définition :
Volume total de déchets collectés chaque année par périmètre selon le nombre d'habitants.
Les périmètres sont issus du regroupement de syndicats d'ordure ménagères ou de communes isolées, afin de se rapprocher le plus possible des périmètres des pays. Lamotte-Salbris (périmètre du SMICTOM, Région de Mer (périmètre du SMIEEOM), Région de Romorantin (SIVOM de Mennetou, villes de Romorantin et Pruniers), Vallée du Cher (SMIEEOM Val de Cher, ville de Gièvres), Agglopolys-Valeco, Vendômois (Valdem, Sictom de Montoire).
Méthode de calcul utilisée :
Poids de déchets collectés (en kg) divisé par le nombre d'habitants.

 

Part de la collecte sélective dans le gisement total de déchets (en %)

Plus la population augmente, plus la quantité de déchets produite augmente, mécaniquement. Depuis plusieurs années, des efforts sont réalisés dans deux directions pour limiter cette croissance : les industriels utilisent davantage de matériaux recyclables et simultanément, les ménages sont incités à effectuer le tri des déchets, afin d’en faciliter la récupération et la valorisation. La collecte sélective comprend ainsi l’apport volontaire (en conteneurs), la collecte en porte-à-porte (y compris les encombrants), les déchèteries et les déchets verts des plates-formes de compostage. Une part croissante de la collecte sélective dans le gisement total indique que l’on va dans la bonne direction.

{flashchart type="bar_filled" grid_color="FFFFFF" height="300" y_step="10" y_min="0" y_max="100" y_legend="en %" data="Région de<br>Lamotte-Salbris,Région de<br>Mer,Région de<br>Romorantin,Vallée<br>du Cher,Agglopolys<br>et Valeco,Vendômois ,,LOIR-ET<br>-CHER/54.8,49.3,44.5,47.5,53.7,62.3,,53.3|57.1,49.6,44.1,47.5,54.8,63.7,,54.5|55.4,54.5,47.3,48.8,54.7,63.8,,55.1|60.6,55.6,48.1,50.4,57.6,64.2,,57.3|58.6,54.8,44.3,55.5,57.9,63.1,,57|59.1,56.8,47.6,57.8,60.2,64.2,,59.2" tooltip="#val# %" c_color="B5D3AB,497020,78B571,1A8534,436B18" precision="1" legend="2006,2007,2008,2009,2010,2011" legend_fontsize="9"}QDéchetsPartSelecPérimètre{/flashchart}

Source : Observatoire

Définition :
Les déchets de la collecte sélective sont ceux qui sont issus du tri réalisé à la source. Ils peuvent être collectés en porte-à porte ou apportés par les usagers dans des conteneurs ou en déchèterie ; ils comprennent également les déchets verts apportés dans les plate-formes dédiées.
Méthode de calcul utilisée :
Poids des déchets issus de la collecte sélective rapporté au poids total des déchets (en %).

 

Part de la population située à moins de 10 km d'une déchèterie en 2012 (par Pays)

{flashchart type="bar_cylinder" height="250" width="650" y_step="10" y_min="0" y_max="100" y_legend="en %" data="Beauce<br>Val de Loire,Châteaux,Vallée du<br>Cher et du<br>Romorantinais,Grande<br>Sologne,Vendômois,,LOIR-ET<br>-CHER/82.0,97.3,95.8,87.1,94.1,,94.1" tooltip="#val# %" c_color="78B571" precision="1" legend="2010" legend_fontsize="9"}PARTPop10kmDecheterie{/flashchart}

Sources : Insee (RP2010), Observatoire

Définition :
Les déchèteries ont été géolocalisées précisément. On peut donc, grâce au logiciel de cartographie utilisé, connaître la population située dans un périmètre précis. Un rayon de 10 km est le plus souvent utilisé car on se rend généralement avec un véhicule dans ce type d'équipement. Par construction, un usager ne peut se déplacer que dans une déchèterie gérée par le syndicat (ou la commune) dont dépend sa commune de résidence.
Méthode de calcul :
Population située à moins de 10 km d'une déchèterie divisée par la population totale (en %).
Limite(s) de l'indicateur :
Certains usagers peuvent se rendre dans une déchèterie plus proche de leur domicile, bien que située dans un autre secteur. Pour des raisons techniques, toute la population d'une commune est localisée au centre de celle-ci.

 

Nombre moyen d'habitants desservis par une déchèterie en 2015 (par Pays)

{flashchart type="bar_cylinder" height="250" width="650" y_step="10" y_min="0" y_max="12000" y_legend="en nombre d'habitants" data="Beauce<br>Val de Loire,Châteaux,Vallée du<br>Cher et du<br>Romorantinais,Grande<br>Sologne,Vendômois,,LOIR-ET<br>-CHER/5344,8360,11414,3854,5060,,6749" tooltip="#val# habitants" c_color="78B571" precision="1" legend="2015" legend_fontsize="9"}NbHabDecheterie{/flashchart}

Sources : Insee (RP 2012), Observatoire

Définition et limite : voir ci-dessus.
Méthode de calcul :
Population du pays rapportée au nombre de déchèteries présentes sur le territoire du pays.

 

L'organisation territoriale de la collecte des déchets

Indicateurs complémentaires

Volume de la collecte ordinaire (en tonnes)

{flashchart type="bar_filled" grid_color="FFFFFF" height="300" y_step="5000" y_min="0" y_max="50000" y_legend="en tonnes" data="Région de<br>Lamotte-Salbris,Région de<br>Mer,Région de<br>Romorantin,Vallée<br>du Cher,Agglopolys<br>et Valeco,Vendômois /8637.55,7930.42,9083.92,15707,32145.962,15471.16|8707.52,7907.11,8811.18,14941,34406.497,15711.4|8471.37,7897.71,7952.95,14307,34416.26,15288.72|10259.36,7880,7792.66,13761,31268.91,15219.54|10107,7808.44,7736.36,11652.4,31195.39,14905.976|9539.3,7773,7477.8,11778,30891.7,14820.2" tooltip="#val# tonnes" c_color="B5D3AB,497020,78B571,1A8534,436B18" precision="1" legend="2006,2007,2008,2009,2010,2011" legend_fontsize="9"}QDéchetsTCollOrdiPérimètre{/flashchart}

Source : Observatoire

Retour haut de page

Volume de la collecte sélective (en tonnes)

{flashchart type="bar_filled" grid_color="FFFFFF" height="300" y_step="5000" y_min="0" y_max="50000" y_legend="en tonnes" data="Région de<br>Lamotte-Salbris,Région de<br>Mer,Région de<br>Romorantin,Vallée<br>du Cher,Agglopolys<br>et Valeco,Vendômois /10490.837,7715,7296.898,14218,37243.832,25594.22|11573.65,7783.21,6959.716,13530.74,41793.386,27571.682|10512.39,9463.416,7130.698,13618.5,41481.314,26980.755|15776.62,9874.046,7213.195,13995.532,42468.65,27240.463|14303.61,9458.19,6162.208,14529.558,42880.8342,25482|13775,10218.1,6790.3,16157.4,46718.1,26593.5" tooltip="#val# tonnes" c_color="B5D3AB,497020,78B571,1A8534,436B18" precision="1" legend="2006,2007,2008,2009,2010,2011" legend_fontsize="9"}QDéchetsTCollSelecPérimètre{/flashchart}

Source : Observatoire

Le Loir-et-Cher occupe une position médiane pour les
déchets ménagers et assimilés collectés en 2011 : 592 kg par an
et par habitant (590 kg/an/hab au niveau national). Il occupe le
58e rang des départements métropolitains.

La proportion des déchets orientés vers le recyclage atteint
43,2 % en 2011. Les efforts en ce sens déployés par les collectivités
depuis de nombreuses années portent leurs fruits. Le taux
est en progression constante et l’objectif de 45 % fixé au
niveau national pour 2015 apparaît tout à fait tenable pour le
Loir-et-Cher.

Avec 49 déchèteries en activité en 2011, le Loir-et-Cher dispose
du maillage géographique le plus dense de la région
Centre-Val de Loire ; le ratio par habitant s’établit à 1 équipement
pour près de 7 820 habitants desservis alors que le rapport
national est de 1 pour 13 800 personnes. Le département se
situe au 26e rang des départements métropolitains.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.