Ménages à bas revenus

Evolution du nombre de ménages à bas revenus de la CAF en Loir-et-Cher

D'après sources: CAF, 2013,2014,2015 (données au 31/12 de chaque année)

 

  • 17 392 allocataires CAF à bas revenus en 2015 en Loir-et-Cher, soit une hausse de près de 2 % en un an (+ 390 allocataires).
  • En moyenne, on compte dans le département 34 allocataires à bas revenus pour 100 allocataires CAF et 174 allocataires à bas revenus pour 1 000 ménages de moins de 65 ans

Sont considérés comme ménages à bas revenus ceux qui perçoivent moins de 60 % du revenu par unité de consommation médian (soit moins de 1 043 euros en 2015). Le revenu pris en compte est le revenu mensuel disponible avant impôt, comprenant les ressources propres (revenus d'activité, allocations chômage, pensions, retraites, autres revenus imposables) et les prestations versées par la CAF. Pour pouvoir tenir compte des économies d'échelle, ce revenu global mensuel est rapporté au nombre d'unités de consommation (UC) du ménage, selon l'échelle d'équivalence ainsi définie : l'allocataire compte pour 1 UC, les autres adultes et enfants à charge de 14 ans et plus comptent pour 0,5 UC, les enfants à charge de moins de 14 ans comptent pour 0,3 UC. Un ajout de 0,2 UC est effectué dans le cas d'une famille monoparentale. Les revenus des personnes de 65 ans ou plus et des allocataires étudiants ne rentrent pas en compte dans le dénombrement des allocataires à bas revenus.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.