Professionnels de santé

Une démographie médicale défavorable

  • Le Centre est la région de France la plus mal lotie en termes de démographie médicale, avec une densité de 130 médecins généralistes salariés ou libéraux pour 100 000 habitants au 1er janvier 2014  (156 en moyenne en France métropolitaine). La région compte 89 libéraux pour 100 000 habitants contre 106 en métropole.
  • Moins défavorisé que les autres départements de la région, Indre-et-Loire excepté, le Loir-et-Cher se positionne au 75e rang. Le nombre de professionnels se réduit (87 médecins pour 100 000 habitants, en incluant les généralistes ayant une orientation spécifique, 102 au début des années 2000).
  • Au total, 253 médecins généralistes libéraux sont installés en Loir-et-Cher début 2016 (hors mode d'exercice particulier autre que l'homéopathie et l'acupuncture et hors remplaçants).
  • Le département, comme la région, souffre également d'un déficit en spécialistes, dentistes et dans une moindre mesure en infirmiers.
  • On peut déplorer le faible nombre de praticiens dans de nombreuses spécialités (pédopsychiatrie, ophtalmologie, gynécologie par ex).

Nombre moyen d'habitants pour un médecin généraliste libéral au 01/01/2016

(par communauté de communes ou d'agglomération)

D’après sources : INSEE – RP 2013, ARS, Assurance maladie (Ameli), Observatoire de l’économie et des territoires

Un maillage territorial de professionnels satisfaisant

  • 99 % de la population résident à moins de 10 km d’un « pôle de santé de proximité » (commune regroupant au moins un médecin généraliste, un infirmier et une pharmacie).

Une forte proportion de médecins âgés : le Loir-et-Cher au 80e rang national

  • 59 % des médecins généralistes libéraux du Loir-et-Cher ont 55 ans ou plus. Cette proportion est supérieure de plus de 3 points à celle de la région et de 7 points à celle de la métropole.

Part des médecins généralistes libéraux de 55 ans ou plus

par communauté de communes au 01/01/2016

Source : Conseil départemental, Observatoire de l’économie et des territoires

Une pratique d'exercice regroupé qui se développe

Une démographie médicale défavorable

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.