AccueilEconomie et conjonctureObservatoire de la conjoncture

Recommander Imprimer

Indicateurs de conjoncture

Une sélection d’indicateurs vous permet de suivre, chaque mois ou chaque trimestre, l'évolution de la conjoncture sous forme de graphiques interactifs et de séries statistiques à télécharger. Un moyen simple et rapide d'intégrer les chiffres départementaux les plus récents dans vos tableaux de bord.


Des signaux encourageants

Publié le 08/03/2016



L’économie nationale reste confrontée aux niveaux relativement faibles de l’activité. Mais la situation semble s’améliorer : la progression du Produit Intérieur Brut est estimée à 1,2 % pour l’année 2015, favorisée par la progression tant des dépenses de consommation des ménages que des investissements des entreprises.


Cette évolution est également perceptible en Loir-et-Cher où les signaux encourageants se multiplient. La création d’entreprises s’est maintenue alors qu’elle recule en région et en France, les disparitions fléchissent ; l’investissement s’est bien redressé en fin d’année, atténuant le mauvais bilan de l’année en ce domaine. Les volumes d’affaires réalisés dans le département progressent aussi, mais plus faiblement qu’ailleurs.


La création d’emplois salariés dans le secteur privé est avérée depuis le 2ème trimestre 2015, mettant fin à une succession de pertes au cours des trimestres précédents (le plus long cycle de destruction d’emplois en région depuis plusieurs décennies !). En une année, d’octobre 2014 à fin septembre 2015, le Loir-et-Cher enregistre 600 emplois supplémentaires, presque autant que le Loiret, soit un gain de 0,8 %, le plus élevé de la région. A son origine, une bonne tenue de l’activité dans les services mais surtout dans l’intérim qui se redresse nettement (+ 16 % en un an) ; une timide amélioration semble se préciser à l’automne dans le commerce tandis que l’industrie paraît stabiliser ses effectifs. C’est aussi le cas de la construction et  cela mérite d’être souligné tant ses difficultés ont été grandes.


La mise en chantier de nouveaux logements n’a en effet pas cessé de diminuer. En cause, la faible propension des ménages à investir en période d’incertitude économique alors que le renforcement des exigences règlementaires en matière d’isolation et de consommation énergétique tend à gonfler les prix et que l’accès au crédit s’avère plus difficile. La construction de maisons individuelles se retrouve en Loir-et-Cher à un niveau historiquement bas. Cependant les projets d’habitat collectif se font à présent plus nombreux après une période particulièrement atone.


La hausse du chômage se poursuit (+ 5,3 % en un an pour les catégories A, B et C) mais dans des proportions moindres qu’en région. Le taux de chômage départemental (9,1 %) demeure inférieur aux taux régional et national. La part des seniors et celle des chômeurs de longue durée restent importantes, ces derniers représentent fin décembre près de la moitié des demandeurs d’emploi, soit 13 points de plus en 4 ans. Cette situation a aussi des répercussions sur le RSA dont le nombre de bénéficiaires continue de gonfler (+ 4 % en 12 mois, à fin septembre).


Les difficultés sociales demeurent importantes, progressant même parfois à des rythmes plus élevés qu’ailleurs, mais le Loir-et-Cher conserve un avantage marqué sur de nombreux points (niveaux de revenus dans la bonne moyenne, taux de pauvreté, taux de précarité et proportions de bénéficiaires de minima sociaux comparativement moins élevés, etc.).




Entreprises et activité économique

Accéder aux indicateurs ...

Hôtellerie de tourisme


Accéder aux indicateurs ...

Emploi et marché du travail

Accéder aux indicateurs ...

Conditions de vie

Accéder aux indicateurs ...


SilvitraThere are three major facts that should be watched out for in all payday loans in the United States.

Observatoire de l'Economie et des Territoires de Loir-et-Cher