AccueilEconomie et conjonctureObservatoire de la conjoncture

Recommander Imprimer

Indicateurs de conjoncture

Une sélection d’indicateurs vous permet de suivre, chaque mois ou chaque trimestre, l'évolution de la conjoncture sous forme de graphiques interactifs et de séries statistiques à télécharger. Un moyen simple et rapide d'intégrer les chiffres départementaux les plus récents dans vos tableaux de bord.


L’activité se replie de nouveau

Publié le 22/09/14



Alors que le 1er trimestre laissait espérer une amélioration de l’activité, les résultats du printemps sont décevants. L’INSEE avait d’ailleurs donné l’alerte en faisant état d’une croissance nulle en France durant le 2ème trimestre.


Le niveau d’activité en Loir-et-Cher se situe en effet nettement en-deçà de celui du printemps 2013, avec un recul de 8 % des chiffres d’affaires des entreprises. En données cumulées sur 12 mois, ils apparaissent de nouveau en repli par rapport à la période antérieure. Les investissements, bien orientés en début d’année, ont été lourdement impactés : 37 % de moins qu’au 2ème trimestre 2013. Ce phénomène touche la région et le pays, mais dans une moindre mesure. De même, les nouvelles surfaces de locaux d’activités sont à un niveau particulièrement faible. Les importations ont également fléchi, mais on constate en revanche une légère reprise des exportations, ce qui n’est pas le cas dans le Centre et en France. La balance commerciale du Loir-et-Cher demeure cependant déficitaire. Le recours au chômage partiel reste à un niveau élevé par rapport aux années 2010 à 2013.


La création d’entreprises se maintient globalement à son niveau du 2ème trimestre 2013 ; cette moyenne masque des évolutions quelque peu divergentes entre les ressortissants de la CCI (diminution) et ceux de la CMA (légère augmentation). Le nombre des défaillances d’entreprises se trouverait en retrait, mais toucherait des établissements de plus grande taille, d’où un impact plus prononcé sur l’emploi.


La construction de logements est toujours en souffrance. Les mises en chantier sont du même ordre qu’au printemps 2013, soit l’un des plus faibles volumes des dix dernières années. Sans l’apport des programmes collectifs, sans doute liés en grande partie aux opérations de rénovation urbaine de Blois et Romorantin-Lanthenay, le total serait encore plus faible tant la demande en maisons individuelles se restreint. Les nouveaux permis délivrés ne laissent espérer aucune modification de tendance dans les prochains mois.


Dans ce contexte défavorable, il n’est pas étonnant d’enregistrer une augmentation assez sensible du chômage (en données corrigées des variations saisonnières) sur le trimestre. En revanche, le rythme annuel de croissance continue de s’effriter peu à peu ; il est désormais inférieur de 2 points à ceux du Centre et de la France. De même le taux de chômage départemental, en baisse de 0,3 point sur un an, est toujours moins élevé qu’aux échelons géographiques supérieurs. Quel que soit le territoire, on constate une hausse persistante et soutenue du nombre de chômeurs de longue durée. Cette évolution n’est sans doute pas sans rapport avec la tendance équivalente enregistrée pour les bénéficiaires du RSA ou les nouveaux dossiers de surendettement.



Entreprises et activité économique

Accéder aux indicateurs ...

Hôtellerie de tourisme


Accéder aux indicateurs ...

Emploi et marché du travail

Accéder aux indicateurs ...

Conditions de vie

Accéder aux indicateurs ...


Purchase Levitra OnlineNo Prescription CialisHow You Get Pfizer Viagra

Observatoire de l'Economie et des Territoires de Loir-et-Cher