Ce tableau de bord de l’économie et de l’emploi apporte une vision synthétique et rapide de l’évolution conjoncturelle de la communauté du Romorantinais et du Monestois, au travers d’indicateurs macroéconomiques.

Les signes d’une réelle reprise de l’activité économique sur le territoire du Romorantinais sont bien présents.
La zone d’emploi de Romorantin-Lanthenay, qui dépasse largement le territoire communautaire, gagne dorénavant des emplois : 230 au cours de l’année 2016 (dont 80 au dernier trimestre) soit une hausse de 2,2 % qui se révèle deux fois plus importante que celles constatées pour le Loir-et-Cher et le Centre-Val de Loire.
Ce résultat provient essentiellement de l’intérim dont les effectifs sont à leur plus haut niveau depuis 2009 ; sur 12 mois ils ont progressé de 33 % sur la zone d’emploi (16 pts de mieux que le département et 20 pts de plus que l’évolution régionale). C’est là, un signe incontestable d’une reprise vigoureuse de l’activité économique.
En dehors des autres secteurs des services qui perdent environ 1 % de leurs salariés, toutes les autres activités ont enregistré dans l’année, une progression de leurs effectifs et plus particulièrement l’industrie (+ 1,4 %) et la construction (+ 3,9 %) dont les évolutions sont nettement supérieures à celles des autres territoires.
Des signes encourageants sont aussi perceptibles sur le front du chômage. Le nombre de demandeurs d’emploi, toutes catégories confondues, diminue de manière significative de - 1,4 % en 1 an (à fin mars 2017) alors que le Loir-et-Cher et la région Centre-Val de Loire connaissent une augmentation, respectivement de 0,7 et 1,1 %. Cette évolution s’est répercutée sur le taux de chômage, certes élevé, qui perd 0,2 point se rapprochant davantage du ratio national.
Les mises en chantier restent timides au 1er trimestre 2017 sur le périmètre communautaire. Les superficies de locaux d’activités sont faibles, mais de nouveaux projets d’implantation ont émergé à l’exemple des trois installations annoncées dans  la ZAC du Pâtureau. La construction de logements début 2017 se situe de nouveau à un niveau assez faible (14 logements mis en chantier au 1er trimestre) exclusivement à l’initiative des particuliers.
Sauf évènements imprévus, l’activité économique du territoire devrait continuer de se renforcer.

 

Pour plus de détails : Tableau de bord de l’économie et de l’emploi de la communauté du Romorantinais et du Monestois, Juin 2017

Née de la fusion de 4 communautés de communes, dont celle de la Beauce oratorienne, Terres du Val de Loire accueille, grâce à son excellent niveau d’équipements et services, de nombreux ménages, jeunes, actifs, avec enfants, en provenance majoritairement de l’agglomération orléanaise, où ils continuent souvent à travailler.

Lire la suite...

La croissance n'est pas vraiment repartie, mais cela va mieux.

La conjoncture est moins chahutée. Des niveaux d’activité qui se maintiennent, et même pour certains, des chiffres d’affaires (CA) en progression rendent les artisans relativement confiants. Le secteur du Bâtiment, favorisé aussi par la belle saison, se démarque. Et, pour les mois qui viennent, les carnets de commande se sont garnis. De quoi être serein jusqu’à l’automne. Ce climat est propice à un certain optimisme que l’on observe depuis plusieurs mois.
Découvrez  en cliquant ici les grandes lignes de cette écoute des artisans du Loir-et-Cher et du Loiret. 777 nous ont livré leurs observations.

Retrouvez toutes les enquêtes de conjoncture dans l'artisanat.

Chez soi ou en mobilité, l’utilisateur peut trouver en quelques clics les producteurs de fruits et légumes, viande, etc. à proximité ainsi que leurs lieux de vente et labels de qualité et bien sûr la liste de leurs productions en vente directe.

Lire la suite...

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.